La tuberculose toujours plus meurtrière, alerte le Fonds mondial

Les chiffres du dernier rapport du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme montrent un partage entre les progrès accomplis et les défis à relever a souligné Peter Sands, le directeur exécutif du Fonds mondial. Des indicateurs qui confirment que si les financements sont insuffisants, les trois maladies pourraient revenir sur le devant de la scène sanitaire mondiale. Le nombre d’infections à VIH a chuté et continue de baisser mais trop lentement pour les chercheurs. Les cas de paludisme sont quant à eux repartis à la hausse. Et la tuberculose reste désormais la plus meurtrière des trois pathologies.

L’an dernier, selon ce rapport, 17 millions et demi de personnes ont bénéficié de traitement antirétroviral contre le VIH, près de 700 000 mères ont évité de transmettre le virus à leur bébé grâce à la prise de médicaments ou encore 9,5 millions de personnes ont pu profiter de programmes de prévention dont plus de la moitié d’entre eux parmi les populations clés, les hommes ayant des rapports avec d’autres hommes, les transgenres, les travailleurs du sexe et les consommateurs de drogues.

En ce qui concerne la tuberculose, elle tue chaque année, 1,3 million de personnes sans compter les co-infections par le VIH. Aujourd’hui, dix tuberculeux sur cent sont séropositifs. Mais pour gagner contre la maladie, le dépistage doit être amélioré.

Enfin le paludisme continue de tuer en masse même si le taux de mortalité a chuté de 60% notamment chez les très jeunes enfants depuis le début du siècle. Une des principales menaces reste la résistance aux médicaments observée depuis deux ans.

Le Fonds mondial rappelle que l’effort financier a permis de sauver 27 millions de vies. Une bonne nouvelle qui ne doit pas faire oublier le renforcement et la pérennisation des systèmes de santé grâce à des programmes adaptés.

Photo : Caroline Paré
Article tiré de RFI  le 12 septembre 2018

Publicités

Une réflexion sur “La tuberculose toujours plus meurtrière, alerte le Fonds mondial

  1. TUBERCULOSE, VIH, PALUDISME
    Fonder uniquement la possibilité des soins sur les recueils de fonds pour « la recherche » c’est encore remettre à BigPharma (comme pour le Téléthon) des mannes qui ne serviront qu’à des actionnaires ou autres, mais n’aideront certainement pas le « système de santé », plutôt vérolé.
    Concernant le paludisme, il existe une plante qui le soigne très bien : l’artemisia : c’est interdit de l’utiliser en France ! (on marche sur la tête, ou bien c’est fait exprès ?).
    Pour la tuberculose : étonnant, quand même que tout-le-monde ayant été vacciné de force, cette pathologie revienne à la surface ? Non, cette maladie vient directement de la paupérisation organisée. De plus, les vaccins ont fragilisé, et continuent à fragiliser encore plus les populations. Voir l’état de santé aux Etats-Unis !!!
    Mon grand-père, à qui on avait inoculé la tuberculose dans les camps de concentration, s’est soigné lui-même en rentrant, à la grande surprise de l’infirmière qui le suivait !
    Quant au VIH, il y a davantage de cas de personnes qui se sont soignées elles-mêmes naturellement qui ont survécu et en bonne santé, qu’avec les traitements très dispendieux pour le plus grand bénéfice des BigPharma.
    Avec les onze vaccins inoculés aux petits, François Ruffin peut s’inquiéter effectivement ; mais les réponses officielles sont le déni : les citoyens devraient se soumettre servilement à ce système de santé qui a été détourné avec son attitude de toute puissance rageuse.
    On va dans le mur ! Pauvres enfants !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s