Lutte contre les violences sexuelles – Les 35 propositions concrètes d’experts

Issu de l’audition publique organisée en juin au ministère de la Santé à l’initiative de la Fédération française des centres ressources pour les intervenants auprès des auteurs de violences sexuelles (FFCRIAVS), un rapport formule trente-cinq propositions autour de trois axes : la prévention, l’évaluation et la prise en charge.

La prévention. Agir à la source des violences sexuelles et prévenir le premier passage à l’acte. Telle est la principale proposition du rapport. Selon le psychiatre Mathieu Lacambre, président de la FFCRIAVS, il faut se pencher avant tout sur les enfants âgés de moins de 12 ans qui ont tendance à utiliser des mots d’adulte pour parler de la sexualité et qui ont des gestes déplacés envers les autres enfants.

« Ces comportements sexuels problématiques, explique le docteur Lacambre, nous indiquent que ces enfants ont déjà été en contact avec un discours ou des images à caractère sexuel, qu’ils ont été témoins des actes sexuels d’adultes ou qu’ils ont eux-mêmes subi des violences. Sans un suivi adapté, ils risquent de devenir victimes ou de le rester, s’ils ont déjà été abusés sexuellement. Ils peuvent aussi devenir eux-mêmes des auteurs d’infractions sexuelles car on sait qu’un tiers des délinquants sexuels ont été agressés sexuellement dans leur enfance. »

Les experts qui ont participé à l’élaboration du rapport prônent aussi le renforcement de l’éducation sexuelle dans les établissements scolaires, « le principal moyen de réduire l’incidence de la violence sexuelle et de l’infection VIH », d’après eux.

L’évaluation. Le rapport propose par ailleurs de mettre en place une évaluation minutieuse de la dangerosité des agresseurs sexuels. Elle devrait être réalisée à la fois par les psychologues, les psychiatres, les sexologues  et les criminologues. « La recherche nous a montré, précise Mathieu Lacambre, que les agresseurs sexuels et pédo-sexuels présentent des profils très divers. Ils peuvent avoir un trouble de la sexualité ou bien un trouble de la relation à l’autre. Si l’on ne fait pas l’effort d’une évaluation précise et collégiale de ces caractéristiques, on risque de passer à côté de leur dangerosité. »

Les auteurs du rapport suggèrent aussi de mieux former les psychologues et les psychiatres. Aujourd’hui, dans leur cursus universitaire les cours consacrés à la lutte contre les violences sexuelles sont rares et se limitent souvent à une simple sensibilisation.

La prise en charge. Concernant la prise en charge des auteurs des infractions sexuelles, le rapport recommande de valoriser les dispositifs existants notamment dans les 24 Centres ressources pour les intervenants auprès des auteurs de violences sexuelles qui existent sur le territoire français depuis une dizaine d’années, mais qui restent méconnus à la fois des professionnels et du grand public.

Une autre proposition majeure du rapport préconise la création d’un numéro d’écoute pour les pédophiles. Ce dispositif existe en Allemagne depuis dix ans et a fait ses preuves. Il permet aux personnes présentant une attirance sexuelle vers les enfants d’être orientées directement vers des thérapeutes à même de soigner leurs troubles.

Toutes les propositions du rapport d’experts seront bientôt remises à la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn. Quinze structures ont contribué à leur élaboration parmi lesquelles l’Association nationale des juges de l’application des peines, la direction générale de l’offre de soins ou encore la Fédération française de psychiatrie.

Anna Piekarec
Article tiré de RFI  le 20 septembre 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s