La France insoumise fait sa rentrée politique à Besançon

Après avoir bataillé cet été contre l’arrêté antimendicité de la mairie, les insoumis·es de Besançon organisaient leur rentrée politique ce samedi 22 septembre. Au programme : « Une journée d’ateliers pour réfléchir et agir ensemble » avec comme point central l’implication citoyenne et l’éducation populaire. Une journée chargée ouverte à toutes et tous, insoumis·es ou non, et où la parole citoyenne était mise à l’honneur à travers les différentes séquences organisées. 

L’atelier matinal était consacré aux axes programmatiques d’un futur programme municipal. Disposés en ruche, les participant·e·s ont pu échanger et proposer leurs idées sur un certain nombre de sujets liés à leur ville : pauvreté, sécurité, pollution carbone, mais aussi accès au logement, transports, complexité des procédures administratives…

Ont suivis des débats mouvants pour clôturer le travail programmatique avant un repas partagé avec le groupe.

Les participant·e·s étaient ensuite amené·e·s à organiser un porteur de parole pour aller à la rencontre des habitant·e·s du quartier. Une méthode militante d’éducation populaire qui permet d’ouvrir plus facilement le dialogue avec les passant·e·s et de recueillir leurs témoignages et leurs propositions. Pendant 1h les citoyen·ne·s avaient donc l’occasion de répondre à l’interrogation : « Pour en finir vraiment avec la précarité, il faut …. ? ». Les réponses étaient ensuite relevées pour en faire une synthèse. On pouvait y trouver : « augmenter les salaires », « Aider et mieux accompagner les jeunes » ou encore « lutter contre les inégalités ».

De 15h à 17h retour dans la salle pour un atelier « Débusquons les lobbys » : comment répondre à l’omniprésence des lobbys qui favorisent les intérêts privés à l’intérêt général ? Comment s’organiser et communiquer pour leur faire face ?  Les groupes de pression, présents tant à l’échelle nationale qu’au sein des institutions européennes posent de réels problèmes quant à savoir qui gouverne réellement et prend les décisions. Des interrogations qu’avait partagé Nicolas Hulot en annonçant son départ du gouvernement.

Pour terminer la journée, un meeting « Europe : Et maintenant le Peuple » avait lieu le soir même. Un moment consacré à l’Europe, animé par Séverine Véziès, militante juriste insoumise et plusieurs candidat·e·s insoumis·es aux Européennes : Laurence Lyonnais, Anne-Sophie Pelletier et Julian Augé. L’occasion de revenir sur le fonctionnement de nos institutions européennes, le rôle et la place du peuple dans l’U.E. et les perspectives de changements en vue des prochaines élections. En somme, comment changer cette Europe soumise au diktat austéritaire de la Commission et des politiques ultra-libérales du trio Junker/Merkel/Macron et replacer le peuple au centre des prises de décisions.

Article tiré de la France insoumise  le 24 septembre 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s