Territoires palestiniens – L’UNRWA collecte 118 millions de dollars à l’ONU

En grande difficulté depuis l’arrêt de l’aide des Etats-Unis, l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens est parvenue à collecter 118 millions de dollars en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, jeudi 27 septembre.

C’est une agence des Nations unies devenue emblématique de la politique américaine sous Donald Trump. L’UNRWA, qui vient en aide aux réfugiés palestiniens depuis près de 70 ans, fournit des services d’éducation et de santé à 3 millions de personnes dans les Territoires palestiniens.

L’agence est en crise depuis queles Etats-Unis ont cessé de participer à son financement. Ce jeudi en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, 118 millions de dollars ont été collectés pour lui permettre de poursuivre ses activités dans les prochains mois.

Bouffée d’oxygène

Les pays du Golfe, l’Union européenne, l’Allemagne, la Norvège, l’Irlande ont débloqué des fonds. La France également, qui doublera sa contribution à l’UNRWA en 2019. Une bouffée d’oxygène pour l’agence qui vient en aide aux réfugiés palestiniens, explique son directeur à New York, Peter Mulrean :

« Nous avons 500 000 élèves dans 700 écoles dans la région et nous avons ouvert ces écoles pour l’année scolaire sans savoir si on aurait l’argent pour continuer plus d’un mois. Et maintenant nous allons continuer avec les écoles ouvertes pendant le reste de l’année. Nous avons 140 cliniques, il y avait 3 millions de visites pour les soins primaires, et surtout dans les cas d’urgence, nous fournissons de la nourriture à 1,7 million de réfugiés, dont 1 million à Gaza même. »

Ce travail va se poursuivre dans les prochains mois, grâce aux 118 millions de dollars promis à New York, mais se pose désormais la question du financement pérenne de l’UNRWA. Les Etats-Unis contribuaient à hauteur d’un tiers du budget de l’agence.

Au moins 700 000 exilés

En annonçant cette année leur décision de réduire puis de cesser leur contribution à l’UNRWA, les Etats-Unis ont clairement exprimé leur volonté de remettre en cause le statut des réfugiés palestiniens.

Au moins 700 000 Palestiniens ont été chassés ou ont fui lors de la création de l’Etat d’Israël en 1948, le statut de réfugié qui leur a été reconnu se transmet à leurs descendants. Le sort des réfugiés est considéré comme l’un des paramètres d’un règlement du conflit israélo-palestinien.

Ce jeudi à la tribune de l’ONU, le Premier ministre israélien s’est félicité de la décision américaine concernant l’UNRWA, une organisation qui, selon Benyamin Netanyahu, « ne s’est jamais réformée et qui au lieu de résoudre le problème des réfugiés palestiniens le perpétue ».

Photo : Murielle Paradon
Article tiré de RFI  le 28 septembre 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s