Erdogan prépare les élections locales de 2019 en arrêtant ses opposants et en emprisonnant les journalistes

140 militants du Parti démocratique du peuple (HDP) viennent d’être arrêtés ces derniers jours à Ankara et dans les provinces de Batman, Agri, Mus, Mardin et Sanliurfa, dans le Kurdistan turc au sud-est du pays dont  Nizamettin Toguc, le responsable du HDP dans la province de Batman.

Les charges sont toujours les mêmes : accusation de terrorisme et de lien avec le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan, mouvement de libération nationale kurde).
Début octobre, plusieurs journalistes turcs ont été condamnés à la perpétuité avec les mêmes charges.

Can Dundar, ancien rédacteur en chef du quotidien indépendant turc Cumhurriyet, déclarait récemment que «  l’Occident avait abandonné la Turquie ».
En réalité, c’est  le peuple turc qui est oublié parce que la Turquie est membre de l’OTAN et que Macron, Merkel commercent avec Erdogan sans porter d’exigences sur la démocratie et les droits de l’Homme.

Nous réaffirmons notre soutien aux démocrates, aux journalistes, aux syndicalistes et à nos camarades du HDP qui sont les premiers réprimés parce qu’il porte l’alternative sociale, féministe, écologiste et laïque à l’islamisme guerrier d’Erdogan contre son peuple et au Moyen-Orient.

Jean-Christophe Sellin
Article tiré du Parti de gauche  le 14 octobre 2018
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s