Prévenir les risques – Une question de gros sous

EDITO – L’État a déployé un très gros parapluie, dès le mois de juillet, pour avertir les populations du Sud de la France des risques « pluies et inondations ». Une campagne de communication a été menée dans les medias pendant plusieurs semaines sur les gestes et comportements à adopter en cas de pluies méditerranéennes intenses. Phénomène « cévenol » qui se produit de septembre à décembre.

Nécessaire ? Oui. Suffisant ? Certainement pas. Désormais, la gestion des risques inondations relève de la compétence des intercommunalités qui se doivent d’élaborer un plan. Or les regroupements de communes, y compris les métropoles, n’ont pas vraiment les moyens financiers d’aménager nos territoires pour prévenir un phénomène en pleine mutation à cause du changement climatique. Car si l’État a transféré les compétences, l’argent n’a pas suivi.

Les raisons des drames sont aussi, et de plus en plus, la conséquence d’un urbanisation à outrance, jusque dans les lits des rivières (la crue de l’Ouvèze à Vaison-La-Romaine reste gravée dans les mémoires).

Améliorer la culture du risque est indispensable et les scientifiques fournissent suffisamment de connaissances pour se préparer. Mais là encore, la prise de conscience est lente. Le problème de la prévention des risques est géré de manière strictement administrative alors que l’enjeu est clairement politique. Voulons nous, ou pas, éviter les drames ? Dans un pays où un habitant sur quatre vit ou travaille dans une zone inondable, il y a urgence.

Françoise Verna
Article tiré de la Marseillaise  le 15 octobre 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s