Victimes collatérales

EDITO – Les difficultés rencontrées par les associations en disent long sur l’état de notre société. Symboles de lien social et de solidarité au sens large, elles sont aujourd’hui à la peine.

Il n’en a pas toujours été ainsi. Plusieurs décennies durant, alors que l’état cherchait à se décharger d’un grand nombre de missions, elles ont été considérées comme des supplétifs de l’action publique notamment dans le domaine de la petite enfance, du handicap, de l’insertion. Objectif affiché : externaliser vers elles des missions de service public à moindre coût, en maintenant notamment les salariés dans une forme de précarité « aidée ».

Plan de licenciements externalisé

Nous sommes à présent entrés dans une nouvelle phase. Les logiques libérales se resserrent autour du cou des associations. Le gouvernement Macron poursuit sa casse des emplois aidés. On en comptait 450 000 en 2016, puis 320 000 en 2017 et 200 000 en 2018. Un chiffre qui pourrait encore être réduit de moitié. Après l’externalisation des missions d’intérêt général, voici l’externalisation d’un vaste plan de licenciements. à cela s’ajoute l’assèchement par l’état des finances des collectivités territoriales, qui soutenaient grandement les associations.

Autant d’éléments qui font des associations les plus utiles à la vie quotidienne, des victimes collatérales des politiques libérales.
Elles sont pourtant le cœur battant de l’engagement citoyen et méritent un autre sort, tout comme ceux qui bénéficient de leurs actions.

Léo Purguette
Article tiré de la Marseillaise . le 18 octobre 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s