A Aubagne, la gratuité des transports en commun plébiscitée

Depuis son instauration sur le territoire d’Aubagne, la gratuité a bouleversé les rapports des usagers aux transports en commun. En 2017, la fréquentation des Lignes de l’Agglo a franchi les 6 millions de voyageurs.

L’instauration de la gratuité des transports en commun sur le territoire du Pays d’Aubagne et de l’Étoile par l’ancienne majorité présidée par Magali Giovannangeli (PCF) a été un moteur incontestable du développement de la fréquentation et de l’utilisation des transports en commun. Une mesure populaire et efficace économiquement et écologiquement qui a complètement bouleversé les rapports des usagers aux transports en commun. Les 107 000 habitants des 12 communes du territoire peuvent se déplacer, à leur guise, de Saint-Zacharie à Aubagne, de La Bouilladisse à Cuges-Les-Pins, sans avoir à débourser le moindre centime d’euro. Et cela dans une ambiance des plus apaisée selon les témoignages des chauffeurs et des usagers. C’est même un plébiscite si l’on juge par les derniers chiffres de la fréquentation du réseau, cogéré, depuis peu, par une SPL (Façonéo) et la RTM.

La fréquentation en cumul sur l’année 2017 a franchi la barre des 6 millions de voyageurs contre 5,8 millions en 2016, soit une hausse de 6%, confirmant le dynamisme de la fréquentation sur ce territoire qui a été amorcé dès l’instauration de la gratuité.

Forte croissance

Depuis 2008, le réseau a vu sa fréquentation augmenter de 230% sur les lignes régulières. Les 2 explications principales de cette évolution sont : d’une part la mise en place de la gratuité en 2009, dont l’effet s’est mesuré par une croissance forte avec un pallier atteint en 2012, d’autre part, la mise en service, en 2014, de la première ligne de tramway.

La mise en service du tram, même c’est sur une petite portion, a véritablement « boosté » la fréquentation. 1 787 408 voyageurs pour 2015 lors de la 1ere année de mise en service. Soit 37% de la fréquentation du réseau. 2 112 550 voyageurs en 2016 soit + 4% par rapport à 2015 et 36% de la fréquentation du réseau.

De 2 millions de voyageurs par an, en 2009, au début de la gratuité, à plus de 6 millions aujourd’hui. Non seulement la gratuité a fait exploser l’augmentation de l’utilisation des transports en commun mais elle est devenue un vecteur social, culturel et politique.

Depuis janvier 2016, c’est la Métropole, désormais autorité organisatrice de la mobilité (des transports), qui encaisse le Versement transports (VT) qui permettait avant de financer, en partie, cette gratuité.

Le réseau des lignes de l’Agglo comprend 15 lignes régulières dont une ligne en tramway, 14 circuits scolaires, un service de bus à la demande nommé Résa’bus sur 4 zones.

Mustapha Chtioui
Article tiré de la Marseillaise . le 22 octobre 2018

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s