Transports – Un enjeu politique

 

EDITO – Hausse des carburants, péages urbains, stationnement payant, parkings onéreux… La méthode punitive pour lutter contre l’usage de la voiture pénalise les couches populaires. Ceux qui ont besoin de leur véhicule pour aller bosser ou pour décrocher un travail. Ou, tout simplement, pour se déplacer, faute de transports collectifs. Car les riches auront toujours les moyens de contourner ces obstacles en mettant la main au portefeuille.

En ouvrant la brèche des péages urbains, le gouvernement illustre sa philosophie en matière de lutte contre les gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique : laisser faire le marché. Car les collectivités locales qui feront ce choix confieront la gestion des péages en entrée de ville aux groupes privés. Ils ont déjà la main sur les parkings, les autoroutes, le stationnement.

Or l’enjeu est fondamentalement politique et doit être piloté et financé par la puissance publique.

Pour cela, la solution est d’investir massivement et de programmer des infrastructures de transports publics qui n’oublient personne : zones rurales et péri-urbaines en souffrance. Or tout est mesuré, dans la macronie, à l’aune des intérêts financiers et de la rentabilité. Au moment où l’urgence climatique n’est plus à démontrer, le gouvernement Macron-Philippe met en branle la privatisation de la SNCF et avalise la fermeture des petites lignes. La seule ligne d’horizon de l’exécutif est la baisse des déficits publics. Une voie de garage.

Article tiré de la Marseillaise  le 22 octobre 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s