Campagne #PasAvecNotreArgent – La pression s’accentue sur Bruno Le Maire pour exiger que le LDDS cesse de financer la destruction du climat

La campagne #PasAvecNotreArgent, lancée à l’initiative d’Attac et de 350.org, exige que le livret de développement durable et solidaire (LDDS) cesse de financer la destruction du climat.

Une pétition adressée à Bruno Le Maire et à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) recueille à ce jour plus de 8 000 signatures et a reçu le soutien de nombreuses personnalités politiques, notamment de la part de :

  • députés : Delphine Batho (Génération écologie, ex ministre de l’écologie), Adrien Quatennens (France insoumise), Clémentine Autain (France insoumise), Elsa Faucillon (gauche démocrate et républicaine)…,
  • sénateurs : Fabien Gay (groupe communiste républicain citoyen et écologiste), Guillaume Gontard (groupe communiste républicain citoyen et écologiste)…,
  • députés européens : Yannick Jadot (EELV), José Bové (écologiste), Younous Omarjee (France insoumise), Marie-Christine Vergiat (PCF)…,
  • responsables politiques nationaux : Sandra Regol (porte-parole d’EELV), Pierre Laurent (secrétaire national du PCF), Martine Billard (secrétaire nationale du Parti de gauche).

Des organisations environnementales et des ONG, se sont également fait le soutien de cette initiative, parmi elles : Greenpeace, Oxfam, Alternatiba, le CRID, le SNESUP-FSU, ou encore le collectif à l’initiative des marches pour le climat du 13 octobre « Il est encore temps ».

Aujourd’hui en séance de « Question au Gouvernement » au Sénat, vers 15h10, le sénateur du groupe communiste républicain citoyen et écologiste Guillaume Gontard interrogera M. Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances sur l’engagement qu’il avait pris lors du One Planet Summit en déclarant que « désormais, chaque euro placé dans un livret développement durable et solidaire centralisé à la CDC sera associé à un projet contribuant effectivement à la transition énergétique ou à la réduction de l’empreinte climatique de notre modèle économique ».

Comme l’ont montré différentes publications, il n’existe aujourd’hui aucune garantie réglementaire pour que l’épargnant·e soit sûr·e que 100% de son argent ait bien investi dans la transition écologique et solidaire, alors même que les conclusions du rapport du GIEC récemment publié illustrent une fois encore l’urgence à réorienter massivement la finance vers le financement de la transition écologique.

La campagne #PasAvecNotreArgent se poursuivra jusqu’à ce que des engagements fermes soient pris pour que le LDDS cesse de financer la destruction du climat.

Communiqué d’ATTAC  du 25 octobre 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s