Israël – Le ministre de la Défense annonce sa démission après le cessez-le-feu à Gaza, le Hamas se félicite d’une « victoire »

Le ministre ultranationaliste Avigdor Lieberman dénonce l’accord indirectement conclu par Israël avec le mouvement islamiste palestinien Hamas, accord qu’il qualifie de « capitulation devant le terrorisme ».

Il a dénoncé devant la presse une « capitulation devant le terrorisme ». Le ministre de la Défense israélien, Avigdor Lieberman, a annoncé à la télévision, mercredi 14 novembre, sa démission du gouvernement de Benyamin Nétanyahou. « L’Etat achète le calme à court terme au prix de graves dommages à long terme pour la sécurité nationale », a-t-il déclaré.

Le ministre ultranationaliste a pris sa décision au lendemain d’un accord indirectement conclu par Israël avec les groupes palestiniens (notamment le mouvement islamiste Hamas) sur un cessez-le-feu dans la bande de Gaza. Le calme est revenu mardi soir à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, après deux jours d’échanges de tirs les plus violents depuis l’opération Bordure protectrice en 2014. Le cessez-le-feu a été conclu après une médiation égyptienne.

Un appel à des élections anticipées

Avigdor Lieberman appelle également à des élections anticipées. Cet appel jette l’incertitude sur l’avenir du gouvernement en place depuis 2015, considéré comme le plus à droite de l’histoire d’Israël. « Nous devons nous entendre sur une date pour des élections le plus tôt possible », a-t-il dit, alors que l’échéance de la mandature est actuellement fixée à novembre 2019.

Le ministre démissionnaire a aussi critiqué la décision du gouvernement de permettre le transfert de dollars qataris dans la bande de Gaza, principalement pour payer les salaires des fonctionnaires du mouvement islamiste palestinien Hamas.

« Une victoire politique pour Gaza »

Le mouvement islamiste Hamas, qui dirige sans partage la bande de Gaza, et les autres groupes palestiniens, ont indiqué qu’ils respecteraient le cessez-le-feu « aussi longtemps que l’ennemi sioniste le respectera ».Cette démission est « une victoire politique pour Gaza qui a réussi, par sa résistance, à ébranler la scène politique » israélienne, s’est félicité dans la foulée le Hamas, au pouvoir dans l’enclave.

Après l’annonce du cessez-le-feu, des milliers de Gazaouis ont participé à des manifestations de joie pour proclamer la « victoire sur Israël ». Un contraste frappant avec la situation de l’autre côté de la frontière. Nombre d’Israéliens de la « périphérie » soumise aux tirs de roquettes ont en effet exprimé dans la rue et sur les réseaux sociaux leur ressentiment contre un gouvernement qui devrait, à leurs yeux, frapper plus fort les groupes palestiniens.

Photo AFP/Jalaa Marey
Article tiré de Franceinfo  le 14 novembre 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s