Egypte – 40 défenseurs des droits de l’homme détenus dans des lieux inconnus

L’organisation internationale Human Rights Watch a dénoncé dimanche 18 novembre l’arrestation en Égypte d’au moins 40 avocats et militants défenseurs des droits de l’homme au cours des dernières semaines. HRW demande aux autorités égyptiennes de révéler les lieux de détention de ces personnes ainsi que la libération de ceux qui n’ont fait qu’exercer leurs droits et, pour les autres, le déferrement devant un juge.

Plusieurs organisations égyptiennes de défense des droits de l’homme ont confirmé l’arrestation d’au moins 31 personnes : des activistes et des avocats défenseurs des droits de l’homme, ainsi que des membres d’organisations caritatives apportant leur aide aux familles de détenus politiques.

Les organisations égyptiennes ont exprimé leur « extrême préoccupation du fait des exactions subies par les défenseurs des droits de l’homme : arrestations arbitraires, disparitions ou interdiction de quitter le territoire sous des prétextes fallacieux ». Des accusations rejetées par les autorités qui indiquent que les personnes arrêtées sont accusées d’appartenir à une organisation terroriste : les Frères musulmans.

Parmi les personnes arrêtées figure en effet la fille de l’ex-numéro deux de la Confrérie, Khayrat al-Shater, et son mari, ainsi que des avocats et activistes membres ou proches des Frères musulmans.

Photo : REUTERS – Mohamed Abd El Ghany
Alexandre Buccianti
Article tiré de RFI  le 20 novembre 2018

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s