Marseille – Une grande marche pour dire stop aux violences faites aux femmes

Les associations et mouvements féministes organisent une grande marche, ce samedi 24 novembre, pour dire stop aux violences. Le rendez-vous est donné à 14h30, cours d’Estienne d’Orves à Marseille.

D’Aix à Arles en passant par Martigues, Port-de-Bouc ou Aubagne, les associations et organisations féministes ont élaboré plusieurs actions dans le cadre de la Journée internationale contre les violences faites aux femmes mais surtout pour préparer la grande marche, prévue ce samedi 24 novembre à Marseille, pour dénoncer les violences, en tout genre.

À Arles, on témoigne

à Arles, l’antenne d’Osez le féminisme « a organisé une campagne d’affichage, regroupant tous les témoignages de harcèlements de rue subis par des Arlésiennes, exposition sur les lieux mêmes où les faits se sont déroulés », explique Emmanuelle Aymé. L’antenne organise, le 24 novembre, une action participative contre le « féminicide » devant la mairie. « On profitera de cette occasion pour citer les noms, les métiers, les âges… des femmes qui ont été tuées par leur conjoint durant cette année 2018 et les conditions dans lesquelles elles l’ont été », détaille Maryline Christien-Charrière.

Des ateliers à Aubagne

A Aubagne l’association Femmes solidaires a organisé des ateliers dans les quartiers pour « confectionner les banderoles et pancartes pour la manifestation », confie Cathy Burel. L’association appelle à un rassemblement le 24 novembre à 12h sur le cours Foch, devant le cinéma le Pagnol, pour un départ collectif afin de rejoindre la manifestation à Marseille.

A Martigues et Port-de-Bouc, docu et rassemblement

Dans le Pays de Martigues, l’association Volonté initiative engagement au féminin a concocté un petit programme, jusqu’au 30 novembre. Distribution de tracts sur le marché mais aussi confection d’une plaquette à l’attention des professionnels qui accueillent les victimes. « On a organisé aussi plusieurs initiatives avec des structures culturelles, par exemple à Port-de-Bouc, avec le cinéma, la médiathèque et en lien avec le festival le Vent se lève », explique Marie-France Nunez, présidente de l’association. « On projette un documentaire expliquant comment une victime peut se reconstruire et d’autres sur les violences économiques et les luttes des femmes pour garder leurs emplois. »

Un rassemblement est prévu samedi 24 novembre à 10h30 devant le centre culture Elsa-Triolet à Port-de-Bouc avant le départ pour Marseille.

Rencontres à Aix

A Aix-en-Provence, le collectif pour l’égalité femmes-hommes a entrepris plusieurs initiatives pour dénoncer les violences.

Les membres du collectif ont organisé les 16 et 17 novembre au matin, au marché d’Encagnane et aux allées Provençales des rencontres avec le public pour le sensibiliser. « Éradiquer les violences subies par les femmes est devenu une urgence », confie Marie-Paule Grossetete, coordinatrice du collectif aixois et présidente de Osez le féminisme 13 !.

Les membres du collectif se rendront également à Marseille le 24 novembre pour participer à cette marche et dire stop à toutes ces violences contre les femmes.

Mustapha Chtioui 
Article tiré de la Marseillaise  le 23 novembre 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s