Etats-Unis – L’étrange timing d’un rapport explosif sur le changement climatique

Vendredi 23 novembre, le gouvernement américain a publié un rapport explosif sur les effets du réchauffement climatique sur l’économie nationale et mondiale. Explosif, car les experts mandatés par le Congrès estiment que les catastrophes naturelles à prévoir vont coûter des milliards de dollars et de plus en plus de vies aux États-Unis. Explosif aussi car le président Donald Trump continue, lui, de nier le changement climatique, et surtout les causes du phénomène.

Le long week-end de Thanksgiving est une occasion de réunir les familles éparpillées, de déconnecter des soucis du quotidien. Et en ce vendredi de Black Friday, beaucoup d’Américains n’avait qu’une obsession : consommer.

Journée particulière

C’est toutefois lors de cette journée particulière, au cœur de ce week-end traditionnel, que le gouvernement américain a révélé les conclusions alarmistes et donc cruciales d’un rapport de 300 experts sur le changement climatique.

La date a-t-elle été choisie pour que cela fasse le moins de bruit médiatique possible ? Pour de nombreuses associations et activistes, la manœuvre ne fait pas de doute. Andrew Light, de l’Institut des ressources mondiales, et l’un des contributeurs, estime par exemple que publier le rapport pendant le Black Friday est « une tentative transparente de l’administration Trump pour l’enterrer, et poursuivre ainsi sa campagne non seulement pour nier, mais aussi pour effacer la recherche climatique. »

Autre voix qui porte sur le sujet, celle d’Al Gore, devenu un champion de l’environnement. « Le président peut essayer de cacher la vérité, mais ses propres scientifiques et experts l’ont rendue aussi claire et nette que possible », dénonce l’ancien vice-président en regrettant le calendrier.

Trump évite soigneusement le sujet

Ceux qui voudraient que le réchauffement climatique fasse la Une réussiront-ils à maintenir la pression jusqu’à la semaine prochaine ? Donald Trump, qui avait encore ironisé sur le changement climatique ces derniers jours, évite en tout cas soigneusement le sujet depuis vendredi

Photo Reuters/File Photo/Stéphanie Keith
Grégoire Pourtier, correspondant à New-York
Article tiré de RFI  le 25 novembre 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s