La deuxième série de 20 candidat·e·s de la liste de la France insoumise aux élections européennes !

Conformément aux annonces du Comité électoral, retrouvez dans cet article la deuxième série de 20 candidat·e·s de la liste de la France insoumise aux élections européennes de 2019.

Découvrez les 5 nouvelles candidatures ! 

« Un combat qui me tient à cœur est celui de l’utilisation des pesticides, engrais et autres produits chimiques dans l’agriculture entraînant empoisonnements, cancers, maladies chroniques (comme nous le vivons actuellement dans les Antilles), ainsi que du suivi, traitement des victimes et des sols pollués. »
Mais en fait, je reste persuadée que le combat à mener aujourd’hui est général et global. Il faut s’attaquer de front et sans relâche à la mondialisation effrénée, à la course à la compétitivité à outrance et à leurs corolaires :

• Inégalités croissantes à tous niveaux,
• Agriculture et industrie agro-alimentaire destructrices,
• Déshumanisation de la société,
• Empoisonnement des populations,
• Suprématie des lobbies,
• Impérialisme moderne, pillages et guerres,
• Et pour en finir en laideur extrême, destruction de la planète.

Pour cela il faut permettre par tous les moyens, l’avènement et le développement d’une société écologique, responsable au plus près des besoins du peuple, des peuples.
Je serai de tous ces combats, de toutes ces luttes pour un avenir sain et serein. »

« Juriste et universitaire spécialisée sur la problématique des discriminations, j’ai 48 ans et j’habite Lyon depuis 25 ans. Je suis née et j’ai grandi en Algérie et depuis longtemps je mène un double combat pour l’universelle dignité des femmes et contre les inégalités sociales et culturelles. Je suis à la fois attachée à la laïcité et au respect de la diversité, richesse de nos sociétés contemporaines.

Je conçois mon engagement avec le GRAM (Groupe de Réflexion et d’Actions métropolitaines Lyon) sur la liste de la France insoumise aux élections européennes comme le prolongement de mes combats antérieurs, et pour que l’Europe s’ouvre plus largement encore à la problématique de la coopération en Méditerranée.

Cela suppose dans mon esprit que la France pèse de tout son poids pour mieux travailler avec l’Europe du sud (Espagne, Italie, Grèce, Portugal) et ainsi contribuer à faire de de la coopération avec le Maghreb l’un des axes centraux de la politique européenne pour la paix, le développement, la solidarité, l’écologie. À l’évidence cette politique ne sera possible que si l’on est capable de rompre avec les approches néo-libérales au pouvoir en Europe depuis trop longtemps. Nous ne pouvons plus attendre, le destin des générations futures est entre nos mains… »

« J’ai 39 ans, un enfant. Animatrice en contrat aidé dans une association de soutien à la parentalité à Nantes. Surveillante d’internat en lycée professionnel pendant 7 ans et professeur des écoles en Seine Saint Denis pendant 2 ans, j’ai quitté l’Education Nationale il y a une dizaine d’année.

Après le bac, je suis entrée à l’Université dans un cursus de géographie, préoccupée par les problématiques environnementales et le dérèglement climatique. J’ai milité auprès de Greenpeace, je suis passée par la maison de résistance à la poubelle nucléaire de Bure tout en m’intéressant aux différents mouvements citoyens comme ATTAC, Nuit Debout, Les Colibris, Alternatiba et aux luttes collectives pour une société plus juste, inclusive et féministe.

Je suis une déçue de l’Europe, qui aujourd’hui protège les évadés fiscaux et les pollueurs au détriment de la santé des consommateurs, qui impose aux peuples une austérité inutile et désespérante sans encourager la transition écologique qu’il est pourtant urgent d’envisager. Un autre modèle est possible et je souhaite, avec ma candidature, porter les solutions de la France insoumise dans le débat public. »

« Née au printemps 1981, j’ai fait des études d’anglais et de linguistique à l’Université de Nantes, et j’ai eu la chance de passer une année de Master à l’Université de Cardiff au Royaume-Uni grâce au programme Erasmus. Je suis née à la fois française et européenne, et suis très préoccupée par ce qu’est devenue l’UE.

Passionnée de pop culture et en particulier de chanson, je suis aujourd’hui parolière et chanteuse. Installée depuis 15 ans dans les Deux-Sèvres, j’ai un fils, et ne peux pas ne pas me battre pour que le monde, et notre pays, soient encore vivables quand il aura mon âge.

J’ai toujours été intéressée par les idées, la chose publique, par la politique au sens large. Je votais aux élections, mais ne me suis réellement engagée en politique que récemment, lors des municipales de 2014, pour lesquelles j’ai été sollicitée pour faire partie d’une liste. Avant cela, j’étais, et suis toujours, engagée dans plusieurs associations locales, sociales et de défense de l’environnement. Je suis actuellement conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine, siégeant dans la commission Transition Énergétique et Écologique.

Je vis sur une terre d’élevage, de bocage, et suis très sensible aux questions agricoles et environnementales. Les agriculteurs souffrent incroyablement du modèle dominant qui leur a été imposé, et les accords de libre-échange conclus au niveau européen les sacrifient encore davantage. Dans le même temps, nous savons que ce modèle dominant, productiviste, industriel, n’est plus tenable, pour des raisons environnementales et climatiques urgentes. Les combats politiques qui me tiennent le plus à cœur sont donc ceux qui concernent la transition écologique et en particulier la transition du modèle agricole, pour laquelle il conviendra à l’avenir d’accompagner beaucoup mieux les premiers concernés. »

« Je m’appelle Gaëtan Escorbiac, je suis né le 04 mai 1989 dans l’Aveyron. J’ai un BAC communication et gestion des ressources humaines et un BTS management des unités commerciales.

Les premiers engagements que j’ai entrepris sont dans le milieu associatif :

• président d’une association d’animation de jeune entre 15 et 25 ans dans un petit village (où les objectifs étaient de faire vivre la commune et les communes voisines) ;
• puis trésorier d’une association sportive ;
• membre et acteur dans une troupe de théâtre.

À la suite de mon BTS j’ai travaillé au McDonald’s de Villefranche de Rouergue en tant que formateur pendant 6 ans. J’étais en même temps le délégué du personnel suppléant.
Durant notre mandat de DP nous avons, avec les salariés, été à l’initiative d’une grève de 213 jours (pour les salaires, les mauvaises conditions de travail…).
Je suis depuis fin 2016 membre du groupe d’appui de la France insoumise à Villefranche de Rouergue.

Les engagements et les thématiques que je souhaite particulièrement mettre en avant sont :

• la transition écologique ;
• les droits des LGBT+ en Europe ;
• la lutte contre les politiques libérales ;
• le poids des lobbies et des multinationales. »

Article tiré de la France insoumise  le 30 novembre 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s