Témoignage d’une personne ayant manifesté à Marseille le 1er décembre

Aujourd’hui, je viens d’assister à une injustice sans nom. On était des milliers à Marseille pour dénoncer le mal logement, la précarité. On a manifesté le plus pacifiquement possible, marché. Bannières, pancartes, slogan ou pas bannières, en silence des milliers de visages. Anonymes, collectifs, apolitiques, syndiqués, politisés. Tout le monde a marché des heures dans le calme, la paix, parfois le recueillement, dans une unité émouvante.
 
A peine arrivés devant la mairie, quand la fin du cortège est arrivés que des gaz lacrimogènes très puissants ont été tirés en l’air, ne prenant en compte ni la présence d’enfants, de personnes âgées, d’handicapé.es ou du simple promeneur. Les manifestants ont vite fait demi-tour tellement les gaz étaient puissants, mais cela a continué sans s’arrêter. Les forces de l’ordre n’ont cessé de gazer pendant un très long moment, bien une demi-heure. Les gens se dispersaient peu à peu entre les suffocations et la sidération.
 
Je me suis éloignée pour boire dans un bar tout au bout du Vieux-Port, mais les gaz n’ont pas cessé. Réfugiée, pendant au moins trois quart d’heure, j’ai assisté à des lancers de lacrimogènes sans relâche, poussant à bout les gens. C’était de l’acharnement. Certains groupes poussés à bout ont réagi pour se défendre. Les forces de l’ordre ont provoqué la colère et les débordements.
 
Il faut que vous le sachiez, c’est pas la télé qui vous le dira. »
Article tiré des Insoumis de Salon de Provence . le 2 décembre 2018
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s