Les insoumis choisissent Manon Aubry pour la bataille des européennes

La porte-parole de l’ONG Oxfam est la tête de liste, suivie de Manuel Bompard, Leïla Chaibi, Younous Omarjee et Anne-Sophie Pelletier. Jean-Luc Mélenchon et Charlotte Girard feront campagne en tant que derniers de la liste.

Ils voulaient une liste d’ouverture. Ils y sont parvenus. Après plusieurs mois de tractations, La France insoumise a présenté, samedi 8 décembre, l’intégralité de ses candidats pour les élections européennes, à l’occasion d’une convention nationale à Bordeaux. Les 60 premiers ayant été présentés au compte-goutte depuis le 26 novembre, l’annonce des têtes de listes, c’est-à-dire les positions éligibles, était très attendue. Depuis le renoncement de Charlotte Girard, les incertitudes planaient sur l’identité de sa remplaçante. C’est finalement Manon Aubry, porte-parole de l’ONG Oxfam et spécialiste de la lutte contre l’évasion fiscale, qui portera la liste, secondée par Manuel Bompard, Leïla Chaibi, Younous Omarjee (eurodéputé sortant), et Anne-Sophie Pelletier (syndicaliste).

Après son départ du Parti socialiste pour rejoindre les sphères insoumises, Emmanuel Maurel occupe la 6e place, suivi de Marina Mesure – « Elle a fait HEC », vante Manuel Bompard –, Gabriel Amard et la candidate malheureuse à l’élection législative partielle de la première circonscription de l’Essonne, Farida Amrani, qui est en 9e position. Charlotte Girard et Jean-Luc Mélenchon occupent les dernières places de la liste (78e et 79e).

Climat et gilets jaunes

Mais la convention de Bordeaux est éclipsée par l’acte 4 du mouvement des gilets jaunes. « L’ordre du jour a été chamboulé », admet Bastien Lachaud, député de Seine-Saint-Denis et coordinateur des campagnes de LFI. Jean-Luc Mélenchon, Ugo Bernalicis, Adrien Quatennens, Emmanuel Maurel, Danièle Obono: les élus de La France insoumise ont d’ailleurs, l’espace de quelques heures, été rejoindre les cortèges bordelais – marche pour le climat et gilets jaunes plus ou moins compris. Pendant ce temps, les 1 500 participants acclamaient les candidats aux européennes et débattaient sur… les gilets jaunes justement. On ne peut pas être partout.

Photo : AFP – Xavier Leoty
Agathe Mercante
Article tiré de Politis  le 8 décembre 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :