Gilets jaunes – Un revenu de base s’impose

La mise en place d’un impôt plus progressif, du retour de l’ISF, de la lutte contre l’évasion fiscale ou de la taxation sur les Gafa permettrait de financer un revenu universel comme réponse concrète aux revendications des gilets jaunes. 

Tribune. La vague de gilets jaunes, symbole d’une révolte française, est l’expression d’un profond sentiment d’injustice contenu depuis trop longtemps. Les enjeux soulevés par ce mouvement demandent des changements réels et non de simples ajustements. Nous appelons à un grand débat sur l’instauration du revenu de base, qui pourrait être une réponse à ces crises politique, sociale et écologique.

L’augmentation de la taxe sur les carburants n’a fait que révéler une crise d’inégalités criantes auxquelles les gouvernements successifs n’ont pas su répondre. Cette violence invisible est pourtant bien réelle: 13,9% de la population française vit sous le seuil de pauvreté. Le taux de chômage s’élève à 9,2% de la population active, dont 44% sont des chômeur·ses de longue durée. Les pauvres sont de plus en plus pauvres et les richesses sont concentrées entre les mains des 1% les plus riches.

Comme le montre le mouvement des gilets jaunes, il est nécessaire de répondre à l’urgence climatique en considérant la dimension sociale. Le système actuel, en offrant comme horizon collectif la croissance économique et l’accomplissement individuel par l’emploi, ne parvient pas à concilier protection des individus et celle de l’environnement.

L’écologie est une nécessité. La surproduction et la concentration des richesses au nom d’un idéal imaginaire de croissance illimitée dans un monde fini ne peut se faire qu’au détriment d’une majeure partie de la population. La suppression des services publics de proximité ou la métropolisation qui concentre les richesses dans les grandes villes, ont contribué à la fracture territoriale et sociale, favorisant un précariat grandissant.

Fin du monde, fin de mois

Pour que la transition écologique ne soit pas perçue comme une nouvelle mesure d’austérité, elle doit être accompagnée par des mesures à la hauteur de l’enjeu social. Notre système fiscal peut être rendu plus juste avec la mise en place d’un impôt plus progressif, le retour de l’ISF, une véritable taxe sur les transactions financières, la lutte contre l’évasion fiscale ou la taxation des Gafa. Ces politiques ambitieuses pourraient permettre de financer un revenu de base ou de l’expérimenter. Versé à chaque individu de la naissance à la mort sans aucune condition, le revenu universel représente une réponse concrète aux revendications des gilets jaunes.

Localement, un revenu de base permettra de lutter contre la pauvreté, de retisser du lien social et de revitaliser l’économie des territoires. La redynamisation du tissu productif local incitera la réimplantation de services publics de proximité et donc le désengorgement de certaines grandes villes, pour des territoires de vie plus résilients.

Notre système de représentation se porte mal, pour preuve le taux d’abstention de plus en plus important à chaque élection. Cet éloignement croissant entre élu·es et citoyen·nes a généré un climat d’incompréhension et de colère. Des citoyen·nes français·es s’engagent dans la contestation politique. Réjouissons-nous et donnons leur les moyens de penser l’organisation d’un gouvernement par le peuple, pour le peuple.

La sécurité économique est un préalable à l’exercice de ses droits et l’implication dans la vie politique. Le rythme métro-boulot-dodo, les épreuves de guichets pour espérer accéder aux aides de l’Etat et la peur du lendemain ne permettent pas cette liberté censée être le fondement de notre République. L’assurance d’un revenu permet un soulagement psychologique et ainsi, une diminution possible de nombreuses pathologies sanitaires. Le revenu de base, puisqu’il assure une autonomie matérielle et un meilleur contrôle de son temps, facilite ainsi l’exercice de la citoyenneté.

L’expérimentation d’un revenu de base en Inde est éclairante : un projet-pilote mené de 2011 à 2012 dans huit villages du Madhya Pradesh, porté par le syndicat de travailleuses Self Employed Women’s Association et l’Unicef, a démontré une hausse notable de la participation à la vie politique locale, en particulier chez les femmes.

De l’égalité sociale à la liberté individuelle

La détresse d’une trop grande partie de la population ne peut être ignorée. Notre système basé sur le salariat et la compétitivité ignore le chômage de masse, le travail précaire et la souffrance au travail. Le revenu de base vise à replacer l’économie au service de l’humain et de l’environnement, il nous permettra d’arrêter de perdre notre vie à essayer de la gagner.

Les dernières annonces du gouvernement ne remettent en cause ni la répartition de la richesse entre travail et capital, ni les inégalités criantes de revenus et de patrimoine. Aucune demande de solidarité n’est formulée vers les plus fortunés.

Comme lors de la mise en place de la Sécurité sociale, ayons le courage d’envisager des mesures radicales et novatrices, fondées sur une solidarité réelle, comme le précise la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 : «Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, les soins médicaux, le logement ainsi que pour les services sociaux nécessaires.»

Nous appelons les gilets jaunes et l’ensemble des citoyen·nes à débattre du revenu de base pour construire démocratiquement les bases d’une société socialement plus juste et écologiquement soutenable.

Le Mouvement français pour un revenu de base (MFRB)

Photo : AFP – François Lo Presti
Article tiré de Libération le 15 décembre 2018
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :