L’ONG Sea Watch cherche un port d’accueil pour 33 migrants secourus en mer

L’ONG allemande Sea Watch, qui a secouru samedi 33 migrants au large de la Libye, a exhorté dimanche 23 décembre les États européens à « trouver une solution » rapide pour leur permettre de débarquer avant que le temps ne se gâte à Noël.

Les migrants se trouvaient sur une embarcation de fortune dans les eaux internationales quand ils ont été secourus par le Sea-Watch3, qui bat pavillon néerlandais. Ils viennent du Nigeria, de Libye et de Côte d’Ivoire et parmi eux se trouvent six enfants et quatre femmes.

« Les migrants vont bien, ça c’est le plus important », explique le porte-parole de Sea Watch, Rupert Neugebauer, qui rappelle que « pour l’instant, il n’y pas de solution pour les 33 personnes à bord ». Le climat en Méditerranée est clément pour le moment, mais l’humanitaire s’inquiète des jours à venir – à Noël notamment – où le temps devrait se dégrader et rendre la situation bien plus dangereuse.

« Ce n’est pas un problème jusqu’à lundi car il fait beau et nous continuons à rechercher des bateaux de migrants. Mais à partir de lundi soir, la météo va se détériorer. Les vagues vont augmenter et la situation pourrait rapidement devenir critique. C’est pour cela qu’il faut absolument trouver un port sûr pour ces personnes. A cette époque de Noël on ne peut parler des valeurs chrétiennes et en même temps abandonner des êtres humains en détresse sur la mer. »

Sea Watch pointe l’Allemagne

Rupert Neugebauer lance un appel à un pays en particulier : l’Allemagne. « Nous avons manifesté cet été dans plusieurs villes allemandes en faveur de l’accueil des migrants. Suite à ces manifestations, plus de 30 villes et plusieurs Länders ont accepté d’accueillir des migrants. Celui qui bloque est le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer. Donc je me demande comment Horst Seehofer peut participer à la messe de Noël où il sera question de l’amour du prochain et en même temps bloquer une solution avec le résultat que les migrants en Méditerranée sont abandonnés à leur sort. »

L’ONG dénonce la politique actuelle de Berlin concernant l’accueil des migrants et entend faire pression sur le ministre. « L’Allemagne, qui est l’un des plus grands et l’un des plus riches pays en Europe a été récemment très réticente d’accueillir ces personnes. Ça, c’est une honte ! On continuera à chercher une solution, on essayera d’augmenter la pression pour contraindre Horst Seehofer à faire des concessions. »

Dans le même temps, navire de l’ONG Open Arms a été autorisé par Madrid à faire route vers l’Espagne pour y débarquer plus de 300 migrants secourus samedi au large de la Libye. L’Astral, l’autre navire de cette ONG, est parti à sa rencontre, chargé de vivres et de couvertures pour aider les migrants à affronter le voyage qui devrait durer plusieurs jours.

Article tiré de RFI  le 23 décembre 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s