Espagne – Un bateau accoste avec plus de 300 migrants à bord

Plus de 300 migrants secourus il y a une semaine au large de la Libye par une ONG espagnole sont arrivés ce vendredi 28 décembre en Espagne, alors que l’Italie et Malte les ont refusés.

Après une semaine en mer à bord du navire Open Arms sur lequel ils ont célébré Noël, les migrants ont crié et applaudi à leur arrivée dans le port de Crinavis, sur la commune de San Roque, dans la baie de Gibraltar (sud de l’Espagne). « Mission accomplie », a lancé le fondateur de l’ONG, Oscar Camps, sur Twitter.

View image on Twitter
A bord du navire : 300 migrants secourus il y a une semaine au large de la Libye par l’ONG espagnole. Le débarquement de l’Open Arms en Espagne est le premier d’un navire d’ONG avec des migrants à bord depuis près de cinq mois dans le pays.

L’Italie et Malte refusent les migrants

Avant de faire cap vers l’Espagne, l’équipage de l’Open Arms avait frappé à la porte de plusieurs pays. Mais l’Italie et Malte avaient refusé. La Valette avait toutefois accepté d’accueillir une femme et un bébé, né sur une plage libyenne quelques jours avant la traversée. Selon les autorités espagnoles, la France et la Tunisie n’ont pas répondu à la requête de l’ONG. Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a lui donné son feu vert samedi 22 décembre, au lendemain de l’opération de sauvetage.

Les migrants ont été découverts dérivant sur deux embarcations précaires à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Tripoli. Quelques heures plus tard, une troisième barque en difficulté a pu être secourue. 311 personnes, dont 139 enfants étaient à bord du navire de l’ONG espagnole. Un tiers des passagers est originaire de Somalie, mais des Maliens, des Soudanais, des Nigérians, des Guinéens, des Camerounais, des Burkinabè s’y trouvaient également, accompagnés de 3 Palestiniens et 2 Syriens.

Les migrants ont quitté le bateau par groupes de 10. Les personnes fragiles, les enfants et les femmes ont été autorisés à débarquer en premier. Enroulés dans des couvertures rouges, ils ont été accueillis par la Croix-Rouge dans de grandes tentes blanches. La police doit procéder désormais à leur identification avant de les diriger vers des lieux d’accueil.

L’Espagne, première porte d’entrée des migrants illégaux

L’Espagne est devenue depuis cet été la première porte d’entrée des migrants illégaux en Europe, devant la Grèce et l’Italie. Plus de 56 000 migrants sont arrivés dans ce pays par la mer depuis le 1er janvier 2018 tandis que 769 sont morts dans la traversée, selon les derniers chiffres de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Mais la route de la Méditerranée centrale reste la plus meurtrière avec 1 306 migrants morts dans la traversée vers les côtes italiennes et maltaises depuis le début de l’année 2018.

Photo Reuters/Jon Nazca
Article tiré de RFI . le 28 décembre 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s