Cafouillage au sommet autour de l’exonération de la taxe d’habitation

La taxe d’habitation sera-t-elle supprimée pour tous les ménages en 2021, comme l’a annoncé Emmanuel Macron ? Ces derniers jours, plusieurs ministres et députés ont semblé ouvrir la porte au maintien de cet impôt pour les 20% des Français les plus riches, comme le proposait d’ailleurs le programme du président pendant la campagne. La ligne du gouvernement n’est pas claire, et cette confusion tombe au plus mauvais moment, alors que le mouvement des « gilets jaunes » se poursuit.

C’est Bruno Le Maire qui a mis le feu aux poudres. Dimanche 6 janvier 2019, le ministre de l’Economie laisse entendre que l’exonération de la taxe d’habitation pourrait être encore corrigée, à l’issue du grand débat national censé répondre au mouvement des « gilets jaunes ». Un retour vers le programme d’origine d’En marche.

Dans ce scénario, 20% des foyers les plus aisés continueraient à payer finalement bien cette taxe, autrement dit les Français gagnant plus de 2 000 euros par mois. Vingt-quatre heures après cette déclaration, Benjamin Griveaux confirme : « Le sujet est sur la table », dit alors le porte-parole du gouvernement.

Dans la journée qui s’ensuit, des députés embrayent donc dans les médias. Jusqu’à ce mardi matin. Lors d’un colloque à Bercy, Bruno Le Maire semble rétropédaler, en moment de « clarifier » ses propos. Il faut aller « au bout de la suppression de la taxe d’habitation », déclare désormais le ministre.

Bruno Le Maire essaie en fait de couper court à la polémique qu’il a lui-même lancée. Son entourage l’assure : n’y a pas de « cafouillage ». Mais un conseiller insiste, le gouvernement « souhaite toujours » la suppression totale de la taxe, sauf, pourquoi pas, pour les plus riches.

Et ce conseiller d’évoquer ceux qui parmi les Français paient plus de 50 000 euros de taxe d’habitation par an, et qui pourraient donc continuer de le faire… Toute une série d’hésitations qui illustrent le difficile chemin du crête emprunté par l’exécutif : tenir compte des résultats du débat national sans changer de cap.

Photo : REUTERS – Charles Platiau
Article tiré de RFI  le 8 janvier 2019

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s