« EHPAD, une honte française » – Le témoignage d’Anne-Sophie Pelletier

Anne-Sophie Pelletier, aide médico-psychologique en EHPAD et syndicaliste leader d’une grève de 117 jours dans un établissement de Foucherans, publiera le 28 janvier « EHPAD une honte française » aux éditions Plon. Un nouveau signal d’alarme sur la souffrance qui règne dans les EHPAD, que ce soit parmi les personnels soignants ou les personnes dépendantes. Un retour également sur les conditions indignes de ces établissements qui peinent à poursuivre leur missions faute de moyens, humains et matériels.

Le gouvernement, plusieurs fois interpellé sur cette situation d’urgence, continue pourtant de faire la sourde oreille. Aucune mesure suffisante n’a encore été prise pour y répondre. Le combat des soignant·e·s, déjà porté par notre députée insoumise Caroline Fiat, première aide-soignante à siéger à l’Assemblée, se heurte bien souvent au manque de considération de Mme Buzyn et à la politique de casse des services publics engagée par Emmanuel Macron.

Anne-Sophie Pelletier, à travers cet ouvrage, poursuit sa démarche de lanceuse d’alerte, déjà engagée durant la longue grève de Foucherans et qui se poursuivra durant la campagne des européennes puisqu’elle est candidate sur la liste insoumise pour les prochaines élections. L’occasion d’un bref entretien avant la sortie de son livre, le 28 janvier prochain :

Bonjour Anne-Sophie, quand as-tu commencé l’écriture de « EHPAD, une honte française » et pourquoi ? 

J’ai écrit ce livre après ce long combat de 117 jours dans l’EHPAD où je suis salariée.
Pourquoi ? Pour ouvrir les portes de ces endroits que l’on ne veut pas voir parce que la dépendance fait peur, mais surtout pour que nous ne les oublions pas. Qui ? Nos aîné·e·s

En pensant à ma grand mère, il fallait que je soigne mes maux de soignante en mots afin que chacun puisse prendre conscience du traitement réservé à nos ancien·ne·s en France mais aussi pour que chacun puisse comprendre également le mal-être des soignant·e·s.

Le signal d’alarme sur les conditions dans les EHPAD a été tiré à plusieurs reprises, que propose le gouvernement en réponse ?

Avec les nouvelles annonces de Madame Buzyn sur des primes qui seront versées aux soignant·e·s des EHPADS, la proposition n’est pas satisfaisante. Les soignant·e·s ne demandent pas des primes, mais du personnel supplémentaire, pour pouvoir faire leur travail correctement.

Ce sont des moyens humains que nous demandons depuis des années, mais aussi une valorisation de nos métiers, pour seule réponse, nos dirigeants politiques nous imposent de la rentabilité érigeant ainsi la dignité de tous au rang d’exception. C’est à la fois indécent et méprisant, et il est temps que cela cesse.

La situation de mal-être des soignant·e·s fait également écho à celle de nombreux·ses salarié·e·s en France ?

Aussi bien au domicile qu’en EHPAD, les difficultés sont identiques, où tous sont en souffrance, rajouter à ceci des contrats précaires dans un métier majoritairement féminin et vous retrouvez les revendications des gilets jaunes.

Article tiré de la France insoumise, le 11 janvier 2019

Publicités

Une réflexion sur “« EHPAD, une honte française » – Le témoignage d’Anne-Sophie Pelletier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s