La solidarité fait encore tenir la société…

EDITO – Ce n’est pas un phénomène marginal. Il témoigne d’un appauvrissement d’une énorme partie de nos concitoyens. L’aide alimentaire est désormais indispensable pour nombre de jeunes, étudiants et travailleurs précaires, mais aussi des retraités et des familles.

Les associations qui travaillent au quotidien sont les vigies des maux qui blessent et abîment notre République. Elles ne font pas œuvre de charité mais de solidarité, créant des liens invisibles mais solides qui font encore tenir : les personnes y recourant mais aussi notre société.
Elles tentent d’atténuer les effets ravageurs des inégalités galopantes. À ce titre, elles ont un rôle désormais structurant et indispensable. C’est pourquoi, en dépit de la crise économique et sociale, les banques alimentaires peuvent toujours compter sur la générosité des Français. Mais c’est aussi de plus en plus difficile de récolter car le nombre de personnes frappant à la porte augmente.

S’attaquer aux racines du mal

Si les associations ne sont pas là pour s’attaquer aux racines du mal, elles participent pleinement à ce combat en révélant au grand jour une situation anormale dans un des pays les plus riches du monde.
Elles seront très attentives aux prochaines échéances électorales, en particulier aux élections européennes. Le fonds européen d’aide aux plus démunis est en effet en danger. Son avenir dépendra de choix politiques et donc budgétaires : la solidarité, justement, et la volonté de justice sociale ou le repli identitaire et la concurrence à tout va.

Françoise Verna
Article tiré de la Marseillaise  le 13 janvier 2019

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s