Venezuela – Le président du Parlement s’autoproclame «président» par intérim

Juan Guaido, le président du Parlement vénézuélien, contrôlé par l’opposition, s’est autoproclamé ce mercredi «président en exercice» du pays devant des milliers de partisans réunis à Caracas pour protester contre le président Nicolas Maduro. 

«Je jure d’assumer formellement les compétences de l’exécutif national comme président en exercice du Venezuela pour parvenir (…) à un gouvernement de transition et obtenir des élections libres», a-t-il lancé depuis une tribune.

Adoubé par Trump

Le président américain Donald Trump a immédiatement annoncé qu’il reconnaissait le jeune opposant de 35 ans comme président par intérim du pays. «Aujourd’hui, je reconnais officiellement le président de l’Assemblée nationale vénézuélienne, Juan Guaido, comme président par intérim du Venezuela»,a-t-il indiqué dans un communiqué. «Je continuerai à utiliser toute la puissance économique et diplomatique des Etats-Unis pour faire pression en faveur du rétablissement de la démocratie vénézuélienne», écrit encore le président américain.

Un responsable américain a précisé par ailleurs que «toutes les options»étaient sur la table si le régime Maduro avait recours à la violence,  tandis que le chef de la diplomatie Mike Pompeo a explicitement appelé Nicolas Maduro à «céder la place».

Luis Almagro, secrétaire général de l’Organisation des Etats américains (OEA), basée à Washington, a aussi rapidement réagi à l’annonce de Juan Guaido. «Nos félicitations à Juan Guaido, le président en exercice du Venezuela. Il a toute notre reconnaissance pour impulser le retour de la démocratie dans ce pays», a-t-il tweeté.

Le Brésil, la Colombie, le Pérou et le Canada ont par la suite reconnu Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela.

Manifestations

Au même moment, la Cour suprême vénézuélienne, plus haute juridiction du pays, composée de fidèles au régime, a ordonné une enquête pénale contre les membres du Parlement, en les accusant d’usurper les prérogatives du président Maduro.

Des dizaines de milliers d’opposants et de partisans du président vénézuélien Nicolas Maduro manifestaient ce mercredi à Caracas, premier retour dans les rues après les violentes mobilisations de 2017 qui avaient fait quelque 125 morts, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Des opposants se sont également rassemblés dans d’autres régions du pays, tout comme des partisans du gouvernement, dans un climat de tension. Cinq personnes sont mortes dans des violences avant les manifestations, dans la nuit et mercredi matin.

Photo : AFP
Article tiré de Libération  le 23 janvier 2019

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s