Les nations démocratiques doivent réagir pour le Cambodge comme elle l’ont fait pour le Venezuela

Le caractère illégitime des élections cambodgiennes de 2018 a beau être reconnu par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, aucun pays occidental ne s’est encore manifesté pour dénoncer l’élection du premier ministre Hun Sen.

Tribune. La situation au Venezuela et au Cambodge présente une frappante ressemblance dans la mesure où le pouvoir en place – celui du président Nicolas Maduro comme celui du premier ministre Hun Sen – voit sa légitimité contestée par suite d’une élection elle-même contestée :

— Election présidentielle au Venezuela du 20 mai 2018 remportée par Nicolas Maduro, qui a obtenu 67,8% des voix au cours d’un scrutin entaché d’irrégularités du début jusqu’à la fin, avec notamment l’interdiction de candidature imposée à certains partis d’opposition.

— Election législative au Cambodge du 29 juillet 2018 remportée par le parti du premier ministre sortant Hun Sen (le Parti du peuple cambodgien), qui a remporté 100% des sièges à l’Assemblée nationale au cours d’un scrutin considéré comme illégitime par la communauté internationale après la dissolution subite et arbitraire, en novembre 2017, du seul parti d’opposition, le Parti du salut national (CNRP) dont le président, Kem Sokha, a été jeté en prison.

A ce jour, plus de vingt pays appartenant à la communauté mondiale des nations démocratiques ont «délégitimé» le régime de Nicolas Maduro, puisqu’ils ont reconnu le chef de l’opposition vénézuélienne Juan Guaido comme Président par intérim du Venezuela. A ce jour aussi, plus de 40 pays appartenant à cette même communauté des nations démocratiques ont, au Conseil des droits de l’homme des Nations unies, dénoncé le caractère illégitime des élections cambodgiennes de 2018 comme ils condamnent régulièrement, après chaque exposé à Genève du Rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des droits de l’homme au Cambodge, la dérive totalitaire du régime Hun Sen.

Cependant, contre toute logique, aucun pays occidental n’a encore proclamé l’illégitimité du régime Hun Sen comme on l’a fait pour le régime Maduro. Pourtant, les bases légales pour mettre en cause la légitimité du régime Hun Sen sont plus solides et plus évidentes encore que celles évoquées pour contester la légitimité du régime Maduro. Il est clair que les deux hommes forts vénézuélien et cambodgien sont parvenus ou se cramponnent au pouvoir à la suite de ce que l’on peut qualifier de fausses élections. Mais dans le cas spécifique du Cambodge, les fausses élections de l’année dernière constituent – en plus – une violation des Accords de Paris de 1991 qui préconisent pour ce pays des élections «authentiques» devant permettre l’établissement d’un «système de démocratie libérale sur la base du pluralisme politique».

Or il n’y a rien de plus contraire à un système de démocratie libérale et pluraliste que le régime actuel de Hun Sen : celui-ci a en effet ramené le Cambodge à un système de parti unique de type communiste, comme à l’époque de la guerre froide, après une élection à la soviétique qui a permis au parti au pouvoir de remporter 100% des sièges de «représentants du peuple». Il faut bien se rappeler que les Accords de Paris sur le Cambodge, signés sous l’égide des Nations unies par 18 pays – dont les cinq membres permanents du conseil de sécurité – constituent un traité international que les signataires sont tenus de respecter et de faire respecter. Il en va de la crédibilité de la communauté internationale en général et de la communauté des nations démocratiques en particulier que de traiter maintenant Hun Sen comme Nicolas Maduro pour tenter de ramener le Cambodge et le Venezuela sur la voie démocratique.

Sam Rainsy, président par intérim du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP)

Photo : AFP
Article tiré de Libération  le 31 janvier 2019
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :