Grand débat national – Les «gilets jaunes» lancent leur propre consultation

Ils l’appellent le « vrai débat ». Des « gilets jaunes » viennent de lancer un site internet similaire à celui proposé par le gouvernement dans le cadre du grand débat national qui a débuté le 16 janvier dernier. Cette consultation en ligne, non officielle, a pour objectif de recueillir les propositions de tous les citoyens et se veut une alternative au débat lancé par le gouvernement.

Entre la plateforme officielle du « grand débat » et celle proposée par les « gilets jaunes », la ressemblance est frappante. Et pour cause, les deux sites ont été conçus par la même entreprise, un gage de sérieux assure Lydie Coulon, l’administratrice du site le vraidébat.fr

« On a un outil qui est incontestable forcément puisque le gouvernement a le même donc il ne pourra pas remettre en question l’outil. On savait depuis le début qu’on avait le meilleur outil du marché entre les mains », dit-elle.

Si les outils utilisés sont similaires, le fonctionnement, lui, est différent. Contrairement à la plateforme gouvernementale, aucune question n’est posée aux internautes, chacun peut écrire ce qu’il veut autour de 9 thèmes, dont une expression libre.

« On est allés piocher les conseils dans la documentation que la commission nationale du débat public est allée donc rendre publique. C’est écrit à un moment donné qu’on conseille au gouvernement de ne pas aller utiliser la forme de questionnaire qui aujourd’hui n’est pas le bon outil de consultation », poursuit Lydie Coulon.

La phase de consultation s’achèvera le 3 mars. Restera un gigantesque travail de synthèse à effectuer par des chercheurs et des universitaires.

« Nous  » gilets jaunes  » on n’a pas de sous, donc on réfléchit à comment mettre en place un financement. Pour l’instant, ce sont des chercheurs, etc. On espère que ce sera sur la base du volontariat et du bénévolat », conclut-elle.

A partir des données récoltées, ces « gilets jaunes » envisagent une série de conférences citoyennes pour faire émerger des solutions concrètes comme des amendements ou des propositions de loi.

Photo : REUTERS – Charles Platiau
Article tiré de RFI  le 31 janvier 2019

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s