Halte à la caporalisation de l’éducation nationale !

Communiqué du Réseau Éducation de La France insoumise.

Le Réseau Éducation de la France insoumise apporte son soutien aux enseignant·e· en lutte pour la défense du service public d’éducation.

À Chelles (77), ils·elles sont menacé·e·s de sanction administrative pour avoir dénoncé, lors d’une journée de grève, les conséquences de la contre-réforme Blanquer, des fermetures de classes et du manque de moyens pour l’éducation.

Cette réaction d’une hiérarchie aux ordres de la rue de Grenelle semble annoncer les conditions de mise en oeuvre de l’article 1 du projet de loi pour l’école de la confiance. Après avoir violemment réprimé le mouvement lycéen, le gouvernement s’attaque à la liberté d’expression et de manifestation des enseignant·e·s.

Nous nous alarmons de cette volonté de mise au pas des personnels de l’éducation nationale et appelons partout à résister à l’autoritarisme du gouvernement.

Article tiré de la France insoumise  le 25 février 2019

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s