Mobilisation générale pour l’Humanité – Les messages de soutien, de solidarité et de combat

  • Didier Castino, poète

L’Humanité est menacée, entend-on tous les jours, l’information se murmure, commence à circuler, mais elle ne fait pas les gros titres ; on ne semble pas mesurer les sombres lendemains qui nous attendent. Des lendemains qui ne chanteront plus

L’Humanité est menacée. L’Humanité que nos pères brandissaient dans leur poing serré sur la place du marché, L’Humanité, achetez, achetez l’Huma

L’Humanité que les ouvriers lisaient ensemble à l’usine, lisaient pour tous, pour ceux qui ne parlaient pas la langue et ne savaient pas lire, mais voulaient savoir L’Humanité qui nomme et met des mots sur les silences coupables

L’Humanité qui accompagne les combats de notre Histoire, les explique, les analyse

L’Humanité qui place la culture au cœur de ses enjeux, la diffuse, la partage.

L’Humanité guette. Vigie du peuple et de tous ceux qui essaient de ne pas perdre pied, qui gardent un œil ouvert sur un monde qui disparaît, ceux qui veulent percevoir une autre voie que celle uniforme qui enterre l’esprit critique

Une voie qui pénètre

Une voie éclairante, une voie qui nous parle et qu’il nous faut entendre.

À 115 ans, l’Humanité s’essouffle et l’on ne ferait rien ? On ne viendrait pas à son chevet ?

On regarderait s’éteindre un des derniers témoins de l’Histoire moderne ? Passivement ?

On se rendrait à nouveau complice de la fin d’un monde ?

Comment pouvons-nous perdre le souffle qui ranime une part de notre humanité ? Si l’Humanité meurt, nous renonçons en partie

à ce qu’il reste en nous de collectif

À notre désir d’un monde plus juste, plus beau

À notre élan insoupçonné de croire qu’un autre monde est possible, un autre partage.

À la poésie.

  • Jean Kouchner, vice-président de l’Union internationale de la presse francophone

L’Humanité, ce n’est pas seulement un journal qui fait entendre sa différence et reflète analyses et opinions qui font de notre pays et de ses médias encore aujourd’hui – malgré les contraintes financières et la propriété capitalistique de trop nombreux médias – un exemple de pluralisme. C’est aussi un symbole.

Nombreux sont les pays où le cadre de développement des médias francophones pourrait s’inspirer de l’histoire du pluralisme en France et des moyens mis à la disposition du développement du pluralisme des médias. « Allez-vous laisser mourir l’Humanité  ? » me demandait hier un confrère du Burkina… Que ce soit en Afrique de l’Ouest ou ailleurs, de nombreux médias et de nombreux journalistes regardent avec un grand intérêt ce mouvement engagé pour la survie du journal de Jaurès.

Notre cadre juridique et financier est un des rares exemples dans le monde – et singulièrement dans le monde francophone – qui aide au développement nécessaire d’une information plurielle, offrant aux citoyens de chaque pays un choix véritable reflétant ses idées, ses espoirs, son propre rapport à la société. Ce cadre a été raboté. Il convient de le développer. Parce que l’information plurielle, ici et partout dans le monde, n’est pas une marchandise comme les autres. C’est la condition première du développement de la démocratie et du progrès social et économique.

Assurer la survie et le développement de l’Humanité, c’est en ce sens un symbole d’espoir pour toutes celles et tous ceux qui se battent partout dans le monde francophone, et au-delà, pour la liberté de la presse et la démocratie.

  • Patrick Amand, écrivain, directeur de collection aux Éditions du Caïman

L’Humanité, la bouée de culture d’un océan médiatique souvent trop plat, doit continuer à vivre. Comment imaginer la disparition de la rubrique « culture et savoirs » ? Lors de la sortie du recueil de nouvelles Brigadistes ! en hommage aux Brigades internationales, l’Huma n’a pas hésité à ouvrir en grand ses pages à notre petite maison d’édition, le Caïman, pour commémorer cet événement et nous inviter à sa Fête pour un débat en ouverture du Village du livre, en 2016. Quel souvenir ! Au-delà de ça, la disparition de l’Humanité, à laquelle nous ne nous résignons pas, serait un sale coup porté aux artistes, à la culture et à sa diffusion. ¡ A las barricadas !

  • Rania Svikou, porte-parole de Syriza

L’Humanité est un pilier de la presse de gauche. Elle défend constamment des idées de justice sociale. Sa présence dans le paysage de la presse est indispensable pour la pluralité et la diversité de l’information, des médias en général. À l’époque des fake news, l’Humanité répond à l’aspiration des peuples à une information juste et vraie sur les luttes sociales. Nous exprimons notre solidarité aux travailleurs de l’Humanité, avec l’espoir que continue à s’exprimer la diversité des points de vue.

  • Stéphane Witkowski, président du conseil de gestion de l’Institut des hautes études de l’Amérique latine

Je souhaite que l’Humanité puisse continuer à faire entendre sa voix, au nom du pluralisme de l’information, de l’indispensable éclectisme de points de vue dans le débat public, et, plus fondamentalement, pour la santé démocratique d’un pays.

ET ÇA CONTINUE, PARTOUT EN FRANCE…

De nombreuses initiatives de soutien à l’Humanité sont prévues en régions avec des membres de l’équipe du journal. Voici les prochaines : – Samedi 9 mars à Bezons (Val-d’Oise), à 19 heures, avec Patrick Le Hyaric. – Dimanche 10 mars à Perpignan (Pyrénées-Orientales), à midi, avec Patrick Apel-Muller. – Jeudi 14 mars à Foix (Ariège), de 18h30 à 22 h30, salle Isabelle Sandy, témoignages et concerts. – Samedi 16 mars à Belfort, à 18 heures, avec Caroline Constant. – Vendredi 22 mars à Gentilly (Val-de-Marne), avec Patrick Apel-Muller. Merci d’envoyer vos annonces et résultats d’initiatives par courriel à : filrouge@humanite.fr

Article tiré de l’Humanité  le 7 mars 2019

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s