Retraite – Pactole pour les uns, miettes pour les autres

Carlos Ghosn mercredi à Tokyo où la justice envisage de nouvelles charges contre lui. Ce qui ne l’empêche pas de réclamer, en France, sa retraite chapeau à… 765 000 euros par an. Photo afp

Les retraites chapeau indécentes de Enders ou Ghosn sont révélées à l’heure où se négocie une réforme qui va réduire les pensions déjà maigres des salariés lambda.

L’un a 60 ans. Il travaille dans la même entreprise depuis 29 ans et part avec la garantie d’avoir 900 000 euros net par an jusqu’à sa mort en plus de sa retraite. L’autre affiche 65 ans. Il démissionne suite à quelques problèmes avec la justice japonaise qui l’accuse d’avoir dissimulé des revenus et est aussi sur la sellette en France où on le soupçonne de « paiements suspects ». Lui, prétend à 765 000 euros par an en plus de sa retraite « normale ». Le premier s’appelle Tom Enders et est président exécutif d’Airbus qu’il s’apprête à quitter le 10 avril.

Le second est évidemment Carlos Ghosn, ex-patron de Renault. Mais mercredi, le groupe Renault a assuré dans un communiqué que ce dispositif de retraite était notamment soumis à une condition de présence du mandataire social au moment où il fait valoir ses droits à la retraite et qu’« aucune rente ne pourra lui être versée à ce titre. » À suivre… Mais toujours est-il que leurs « retraites chapeau » sont sous les feux de l’actualité, envoyant un singulier signal à l’heure où l’on discute justement de réforme des retraites.

La réforme est revenue sur le devant de la scène à l’occasion de la menace de démission de la part du Haut-commissaire chargé de cette réforme, Jean-Paul Delevoye. Celui-ci aurait peu apprécié les sorties des ministres de la Santé ou des Comptes publics qui ont dit envisager le recul de l’âge du départ à la retraite, notamment pour financer les dépenses liées à la dépendance qui vont aller crescendo.

Or, ne pas toucher à cet âge de départ était une promesse d’Emmanuel Macron. Le Monsieur retraites exige donc « des clarifications. » Sans celles-ci, FO comme la CFDT ont menacé de quitter la table des discussions alors qu’a démarré une troisième et dernière session pour une présentation du projet finalement reportée à après les élections européennes.

L’âge légal, déjà absent du projet

Une agitation surprenante car la formule d’âge légal n’apparaît pas dans le projet qui lui préfère la notion « d’âge pivot ». Il correspond au moment où les gens vont considérer qu’ils ont une retraite d’un montant suffisant pour partir comme l’avait expliqué Catherine Perret, négociatrice pour la CGT, dans nos colonnes dès décembre dernier. Et de souligner que « Delevoye prévoit déjà cet âge pivot vers 63 ans plutôt que 62 ans. ».

Car le gouvernement est confronté à une équation assez facile à comprendre : on va passer de 12 millions de retraités aujourd’hui à 24 millions de retraités en 2050. Or, la réforme doit se faire dans « le respect des grands équilibres financiers actuels ». Autrement dit, pas question d’élargir le gâteau malgré le doublement des convives. La seule option va donc être de revoir à la baisse les pensions et la valeur du point – puisque la réforme vise à un système à point – va jouer le yoyo pour s’adapter d’une année sur l’autre.

Le gâteau, la CGT propose à l’inverse de l’agrandir. Pour y parvenir, elle propose par exemple d’appliquer la loi sur l’égalité salariale entre les hommes et les femmes qui « ferait automatiquement rentrer 5 millions d’euros pour les retraites » ou encore d’augmenter les salaires, ce qui aurait un effet mécanique similaire.

La centrale estime aussi qu’il faudrait « intégrer tous les éléments de rémunération dans la cotisation. » Certaines personnes disposent en effet d’éléments de rémunération aussi divers qu’importants, susceptible d’alimenter conséquemment les caisses de la retraite.

Angélique Schaller
Article tiré de la Marseillaise . le 7 avril 2019

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s