Washington confirme les sanctions contre l’Iran, dérogation accordée à huit pays

Les Etats-Unis ont formellement confirmé ce vendredi le rétablissement lundi 5 novembre de toutes « les sanctions levées dans le cadre de l’accord sur nucléaire iranien » de 2015, dont Donald Trump s’est retiré. Huit pays bénéficieront toutefois de dérogations. Les sanctions que Washington entend rétablir à partir de lundi concerneront les secteurs de l’énergie, de la…

Le pyromane de la Maison Blanche

EDITO – Les risques d’embrasement au Moyen Orient sont désormais considérablement accrus depuis l’annonce tonitruante de Donald Trump de retirer son pays de l’accord des Nations Unies sur le nucléaire iranien. Les faucons américains, israéliens et arabes sunnites -à l’instar de l’Arabie Saoudite- ont décidé de mener la politique du pire dans cette région du…

Denis Sieffert – Après le discours de Donald Trump : Une volonté de guerre

En dénonçant l’accord sur le nucléaire iranien, le Président américain pratique la politique du pire. En dénonçant de la façon la plus dure qui soit l’accord sur le nucléaire iranien, Donald Trump a sans doute montré ses véritables intentions. Pour le Président américain, il ne s’agit pas seulement d’empêcher l’Iran d’accéder au nucléaire militaire, mais…

Nucléaire iranien- L’influence régionale de Téhéran en question

Le retrait américain ne provoque pas pour l’instant la mort de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien. Après l’annonce de Donald Trump, les Européens et la Chine appellent au maintien du compromis. L’Iran annonce des discussions dans les prochains jours avec les puissances qui ont négocié l’accord, à l’exception des Etats-Unis naturellement. Aujourd’hui plusieurs…

Trump, le nucléaire iranien et les barbouzes israéliens

D’après plusieurs médias anglo-saxons, l’administration Trump aurait fait appel à une sulfureuse agence de renseignement israélienne pour ternir les réputations d’anciens conseillers d’Obama impliqués dans l’accord sur le nucléaire iranien. Ce week-end, l’hebdomadaire britannique The Observer (pendant dominical du Guardian) assurait que l’administration Trump s’était offert les services d’une «agence privée de renseignement israélienne»pour «remuer de la boue» (une campagne de «dirty ops»,…