La force contre la violence, le mauvais remède à la crise des gilets jaunes

Les formes de mobilisations actuelles sont la conséquence des défaites sociales des dernières années, après des grèves et des manifestations qui mobilisaient pourtant des millions de personnes, sur les retraites, le code du travail ou la SNCF. Tribune. L’état de droit est consubstantiel à la démocratie, tout comme le sont les mouvements sociaux, nul n’en doute.…