Marseille – Un mois après, la rue d’Aubagne entre silence et colère

Un mois jour pour jour après le drame de la rue d’Aubagne neuf minutes de silence ont été observées en la mémoire des victimes des effondrements et celle de l’octogénaire décédée lundi à l’hôpital après avoir reçu une bombe lacrymogène à sa fenêtre lors de la manifestation de samedi. Devant le 56 de la d’Aubagne,…